De la publicité affirmée à la publicité déguisée.

2606642647_ea94b79152_o

La publicité sur internet à commencé en France en 1998 et s’est largement démocratisée en 2001 au même moment que l’essor d’internet haut débit. En effet, les publicitaires y ont vu là une nouvelle façon  de toucher au mieux leurs cibles.

Au départ, les publicités avaient des formats classiques comme les bannières, rectangles, pavés, pop up, habillage de site … Vous trouverez plus d’information sur ces formats dans le dossier proposé par journaldunet.com

Progressivement, la publicité est devenue trop envahissante.

En effet, la publicité sur internet dérange près de huit Français sur dix. Conséquence, un internaute sur cinq utilise un bloqueur de pub. Ce qui commence à inquiéter les sites web et les annonceurs qui se rémunèrent souvent grâce à ces publicités.

C’est pour cela qu’aujourd’hui, les marques ont de plus en plus recourt à la publicité déguisée.
L’internaute croit lire un avis sincère sur un produit, mais youtubeurs  et blogueurs sont en fait payés, ou reçoivent des cadeaux en échange de leur communication sur les produits.

  • La publicité déguisée sur youtube :

Voici un exemple d’une youtubeuse très connue @enjoyphoenix qui communique sur la marque Primark :

La publicité déguisée s’est aussi liée aux tutos. Enjoyphoenix s’est d’ailleurs fait connaître grâce à cela.  Les tutos sont des guides d’apprentissage sur support papier ou numérique avec des instructions visuelles. Ils montrent comment réaliser des tâches variées (surtout dans le domaine de la beauté, la cuisine, la photographie et le bricolage). Cela est aussi un moyen de mettre le produit en avant dans son contexte, lors de son utilisation tout en le flattant.

Cela est aussi le cas pour Norman Fait des vidéos, youtubeur et humoriste très connu qui communique sur la marque du géant Apple, tout en faisant croire à ses téléspectateurs que cela n’est qu’une vidéo humoristique de plus sur son compte youtube :

Dans cette vidéo, la publicité est d’autant plus déguisée que Norman ne vante pas tous les mérites de la marque. En effet, il met en avant des situations réalistes, pas toujours flatteuses pour l’annonceur, mais qui énoncent toutes les caractéristiques des produits Apple tout en  critiquant subtilement les produits concurrents comme les PC, autres smartphones…

Cela est un moyen pour les annonceurs de faire de la publicité très ciblée, de bénéficier d’une influence forte, car les téléspectateurs sont souvent des fans et donc plus aptes à être influencés et manipulés. De plus, ils se sentent moins agressés par ce type de publicité et donc y sont moins réfractaires.

Ce phénomène est aussi très présent dans le domaine des jeux vidéos où de nombreux gamer ont commencé par filmer leur partie et à les publier sur youtube afin de faire découvrir leurs techniques aux autres joueurs. Peu à peu cela à prit beaucoup d’ampleur, les vidéos de Call of Duty réalisées par Wartek récoltent en moyenne 200 à 500 milles vues.
Jaedong joue à Starcraft,  un jeu vidéo de stratégie. Il a depuis le début gagné plus de 500 000 euros grâce à ses performances. Il a réuni en 2007 plus de 120 000 téléspectateurs lors d’un championnat, soit 40 000 personnes de plus qu’au superbowl de la même année.

Cette nouvelle façon de jouer représente un nouveau marché publicitaire pour les concepteurs de jeux vidéos.

  • La publicité déguisée sur twitter :
Capture d’écran (58)
Article lié à cette photographie ici

Twitter est aussi un support par lequel célébrités et marques n’hésitent pas à collaborer afin de servir l’intérêt de chacun. En effet, les marques chargent les célébrités de vanter leurs produits ou de se photographier avec en échange d’une rémunération.
Résultats : Cristiano Ronaldo empocherait près de 230 000 euros par tweet.

Cristiano Ronaldo serait la personne la plus « appréciée » sur Facebook et suivit par plus de 37 millions de personnes sur Tweeter. Des chiffres qui ne sauraient passer inaperçue auprès des services de communication des plus grandes marques.

Le 15 septembre 2015, Samsung avait aussi profité la notoriété des célébrités invités à la soirée de lancement de son nouveau téléphone à la piscine Molitor. Les célébrités ont durantcet événement, vanté via des tweet, l’ambiance du concert tout en démontrant subtilement les fonctionnalités du téléphone. Une publicité encore une fois déguisée, mais démasquée car chaque tweet comportait le même URL avec un chiffre différent pour leur permettre de savoir quel tweet leur a rapporté le plus de clics.

  • La publicité déguisée sur Instagram :

Concernant les blogueuses, The Blonde Salad, de son vrai nom Chiara Ferragni est une Italienne mondialement connue et suivit par près de 6 millions de personnes sur Instagram et reconnue comme l’une des blogueuses mode les plus influentes.

Son influence est telle qu’une photographie engendre entre 40 et 200 milles like. Alors, les marques la couvrent de cadeaux. En échange de ces cadeaux, Chiara se contente de poster une photo sur son compte instagram de son nouveau sac Dior ou encore de sa nouvelle paire Chanel.

1
Retrouvez cette photographie sur son Instagram @chiaraferragni
2
Retrouvez cette photographie sur son Instagram @chiraferragni
  • La loi réagit face à ces pratiques :

La publicité consiste en soit à venter les mérites d’un produit. Cependant, dans notre société, nous protégeons l’intérêt du consommateur. Nous souhaitons que celui-ci soit avertit lorsqu’un message vente les mérites d’un bien ou d’un service que cela s’agit bien d’une publicité ayant pour but de pousser à l’achat et donc manipulateur et non d’un simple authentique avis.

Beaucoup de pays ont compris et ont décidé d’obliger les blogueurs à ajouter la mention « publicité » ou « sponsorisé » comme c’est le cas en Grande Bretagne.

En France, L’ARPP (Autorité de régulation professionnelle de la publicité)  qui a pour but de vérifier que la publicité  soit loyale, véridique et saine dans l’intérêt des consommateurs, du public et des professionnels de la publicité, a obligé les blogueurs à indiquer, et cela de manière « clairement identifiable », lorsqu’ils font de la publicité. (Confirmé par l’article 20 de la loi pour la confiance dans l’économie numérique (LCEN).)

  • La solution contre la publicité agressive :

Pour finir,  j’évoquerai le phénomène des articles de presse numérique qui « soumettent » des idées : comme Les éclaireuses qui ont sûrement trouvé la solution adéquate à la publicité agressive. En effet, ce magazine de la femme connectée, mixe photographies d’influences, aspect éditoriale et achat en un seul clic. A la fin de chaque article, les éclaireuses proposent aux lecteurs d’acheter les vêtements et accessoires aperçu en photo juste avant dans la lecture de l’article.

Vous trouverez en cliquant ici , comment Les éclaireuses ont réussi à faire de la publicité un élément agréable, voir nécessaire à visionner pour le lecteur dans un article.

Je conseille aussi de visionner leur intervention sur BFM TV dans laquelle elles expliquent comment elles ont réussi à concilier publicité et plaisir, tout en restant très concurrentielles avec un taux de clic supérieur à leurs concurrents.

J’espère que cet article vous aura plu, qu’il vous aura apprit à différencier les vrais avis des faux et que vous comprendrez à présent certains subterfuges dont usent les marketeurs.

Solène Rodrigues.

P.S  : en savoir plus sur la notion de Market Place évoquée par Les éclaireuses sur BFM TV en visionnant cette vidéo youtube.

Publicités

Une réflexion sur “De la publicité affirmée à la publicité déguisée.

  1. Revoir entièrement la présentation des liens et des citations (à distinguer clairement du texte de l’auteur de l’article).
    Créer des intertitres pour structurer l’article.
    Poursuivre la réflexion un peu au-delà, en se demandant par exemple si le paradigme de la recommandation ne signifie pas une généralisation de la logique publicitaire dans l’ensemble des publications…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s