Le Dark Web, vraiment dark ?

Le Dark web comme son  nom anglais l’indique, est profond et obscure pour la majorité des internautes . Aussi appelé le « web invisible » il s’agit d’une partie de la toile, du web, accessible en ligne par divers moyen de contournements, mais non générés par les moteurs de recherches classiques comme Google. Un internet clandestin qui échappe à tout control policier ou douanier, avec pour règle d’or : l’anonymat absolu.

  • D’où ça vient?

Lancé par l’armée américaine y’a plus de 10 ans, pour sécuriser ses communications internes, mais le gouvernement s’est rendu compte que c’était un outil pour la démocratie, ou encore pour diffuser le modèle américain.Aujourd’hui Washignton finance le projet Tor (porte d’accès au Dark Web ) à hauteur de 60%.

  • Comment le situer ?

Le Dark Web constitue 96% du web et de son contenu, ce qui n’est pas négligeable quand on sait que les 4% restant sont du contenu visibles par une simple recherche Google.Pour illustrer cela, les différentes surfaces d’un Iceberg.

web-layers

Le Web surfacique: la partie émergée qui représente tout ce qui nous ai facile et commun d’accès sur le web (réseaux sociaux, wikipedia, etc)

Le Web profond:  La partie immergée, appelé  » web invisible » ou « deep web ». Il comprend l’ensemble des contenus non indexés par les moteurs de recherche classiques. Il faut donc connaître l’adresse précise des sites concernés pour y accéder. Ce sont des sites ou des pages isolées du reste du web, sans hyperliens faisant leur promotion; des sites sous protection d’authentification, ou encore des sites techniquement instables.

Le Web sombre: « Dark Web ». Très difficile d’accès car il faut connaître les adresses spécifiques. Impossible d’accès via les moteurs de recherches classiques, pour s’y promener (ou s’y risquer…) « Tor » un outil indispensable pour préserver son anonymat et éviter les attaques pirates, virus, etc. Par exemple, la version Wikipédia du Dark Web s’appel Hidden wiki qui recense les liens de sites non répertoriés.

  • On y trouve quoi ?

Un marché noir qui comprend tout ce qui est généralement illégal, à savoir:

– Des médicaments, faux billets,faux passeports et fausses cartes d’identités; des technologies interdites (armes), ventes d’organes; de la contrefaçon, etc.

– des livres interdits et documents anarchistes ( par exemple sur la franc-maçonnerie, ou la scientologie).

– Plus « Dark » encore, du contenu pédopornographique; zoophile, des « tueurs à gages » semble-t-il.

Globalement, tout ce qui est interdit sur le web ou dans nos vie quotidienne, est disponible sur le Dark Web.

  • Rappel historique

En 2013 le gouvernement américain aurait intercepté des messages d’Al Qaida dessus, leur permettant d’éviter un éventuel attentat. La polémique s’empare alors du sujet, si le gouvernement à les moyens d’intercepter et d’arrêter des terroristes, pourquoi ne pas agir de la même façon avec les pédophiles, tueurs, présents dessus ?  La réponse des autorités ne se fait pas attendre puisque dorénavant le FBI mène  la lutte contre la pédopornographie en interne sur le Dark Web.

  • Finalement, est-ce totalement « Dark » ? 

Trop souvent associé à ces aspects les plus négatifs, à ce qu’il a de pire, il n’est finalement   pas que ça quand on sait dans quel but premier il a été lancé, à savoir permettre une tribune à ceux qui n’en ont pas. En cela, le Dark Web constitue une véritable arme de la liberté d’expression. Il permet aux journalistes d’éviter la censure dans les pays ou l’accès aux médias extérieurs est interdit; pour ceux qui lutte contre un régime politique ou  la censure politique (par exemple le printemps arabe); il trouve aussi son interêt pour ceux qui fuient la géolocalisation et les publicités ciblés.

Enfin, le Dark Web est certes un repère de contenus parfois illicites, mais finalement il n’y a pas besoin d’aller sur le Dark Web pour trouver des choses infâmes…

Source

Source photos *

Reportage d’Envoyé Spécial sur le Deep/Dark Web

Toile de Fond

Article sur l’infiltration du FBI

Publicités

2 réflexions sur “Le Dark Web, vraiment dark ?

  1. Article très pertinent mais comme l’a précédemment dit Louise, il faut faire attention entre deepweb (web non référencé et/ou référençable) et le darkweb dont vous parler en détail dans votre article 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s