Un Coyote iranien pour éviter la police des moeurs

Handout photo shows a new Iranian app, Gershad, that aims to help users circumvent the Iranian 'morality police'

Communément appelé Gershad, cette application créée par quelques jeunes programmeurs iraniens anonymes fait fureur dans le pays surtout auprès de la population féminine. Basé sur le concept du Coyote, un appareil qu’on a tous ou presque tous entendu parler, il permet de détecter sur la route en plus des radars fixes, les radars mouvants c’est-à-dire les policiers souvent cachés,  équipés de jumelles pour contrôler votre vitesse. Comment ça marche ? L’appareil se base sur un partage de données en réseau, si plusieurs personnes au même endroit envoient un signal avertissant d’une présence policière alors les autres le recevront au moment où ils passeront sur cet endroit et ainsi de suite.

Fuis-moi, je te suis !

Gershad se base sur le même principe mais cette fois-ci ça se passe en plein centre-ville de Téhéran et transmet aux utilisateurs la position exacte de la police des mœurs. D’où le nom de l’application, gershad en perse désigne cette police religieuse. Malgré la récente ouverture du pays sur le monde, les récentes élections en faveurs des réformateurs plutôt que des conservateurs, le pays reste gravé dans une culture religieuse. Et que vous soyez une fille ou un homme (bon beaucoup moins les hommes) mais dans les deux cas, la police scrute votre apparence, comment vous êtes maquillées, si les cheveux ne dépassent pas du voile… Auquel cas, les policiers mettront un avertissement, une amende et au pire un séjour au poste. La sanction en soi n’est pas « grave » mais les créateurs de cette application en avaient marre de ces interpellations qui pouvaient vite se transformer en humiliation publique. Ils veulent désormais revendiquer leur libre arbitre, avoir le droit de choisir leurs vêtements. Dans les années 90, selon le sociologue Azadeh Kian « le coude était considéré comme une partie sexy de l’anatomie masculine. Si bien que les hommes n’avaient pas le droit de porter des tee-shirts à manches courtes en été, par 40 degrés. ». Cette application revendique les droits des hommes et des femmes las d’être opprimés, ils choisissent de contrer le pouvoir idéologique mis en place depuis des années par le gouvernement pour retrouver une certaine liberté.

espionnage-dans-le-couple

Paradoxe de la géolocalisation

Seulement, cette géolocalisation est incompatible avec le terme de liberté. Tous nos trajets sont suivis, tracés, que ce soit sur un réseau social, Google Map ou un site, les sites collecteront nos  données dont celles de l’endroit où on se trouve. Le web contrôle nos mouvements, et dans certains cas ce sont des personnes qui contrôlent nos faits et gestes au point que le portable devienne l’espion. Qui n’a jamais entendu parler des copains jaloux voulant suivre leurs copines pour savoir ce qu’elles faisaient réellement… 

L’application est uniquement disponible sur Android, pour le moment.

Publicités

Une réflexion sur “Un Coyote iranien pour éviter la police des moeurs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s