Capteur Balios by Equisense: une révolution pour l’équitation

L’équitation, ce sport considéré comme très classique et traditionnel gagnerait-il à être hyper-connecté ?  Ce milieu est-il prêt à se tourner vers ce type de technologie ?

Après l’explosion du marché de la santé connectée, le développement d’objets connectés pour de nombreux sports sans oublier ceux destinés à nos chers  animaux de compagnie, il semblait indispensable de créer un outil adapté à l’équitation qui, plus que tout autre sport, a besoin d’un suivi consciencieux. La start-up Française  Equisense a lancé son tout premier capteur connecté dédié aux sports équestres, pour le progrès du cavalier et le bien-être du cheval.

  • Description du dispositif

Equisense est né d’une rencontre entre trois cavaliers de compétition et ingénieurs Benoît, Camille et Idriss. Ensemble, ils ont eu l’idée de créer un capteur mesurant très précisément la performance et la santé du cheval au travail. Son nom? Balios, petit capteur métallique discret et léger venant se placer sous la selle du cheval (accroché à la sangle pour être plus précis) qui vous permet d’accéder à une multitudes de données qui changeront très probablement vos reprises d’équitation et la manière de comprendre votre animal.

capteur
Capteur Balios. Publié par le site officiel de la marque, Equisense.com
sangle
Placement du capteur sur deux modèles de sangles. Publié le 3 Novembre 2015 par EquiSense Team sur Riderfitness.com.

L’appareil se connecte immédiatement et automatiquement en Bluetooth à l’application mobile.

Il permet d’analyser:

  • l’intensité de chaque séance d’équitation (trop intensive ou pas assez soutenue)
  • la qualité de la locomotion du cheval (symétrie ou dissymétrie)
  • le temps passé aux trois allures (pas, trot, galop) et à chaque main (droite ou gauche)
  • les tracés et les trajectoires des sauts
  • la cadence
  • l’amplitude des foulées
  • la vitesse
  • la symétrie de la locomotion par apport à la normale du cheval

 

  • Appréciation de l’utilisabilité

Coureur, footballeur, nageur, danseur, basketteur, handballeur et j’en passe et des meilleurs ont la possibilité et la capacité de s’auto-réguler dans leurs pratiques sportives car ils ne dépendent que d’eux mêmes. Mais lorsqu’on se passionne pour le seul sport individuel qui se pratique a deux, qui plus est avec un animal ne pouvant s’exprimer, comment gère t-on son entrainement, sa santé, comment pouvons-nous comprendre et analyser sa forme? Balios est une réponse aux interrogations soulevées par bons nombres de cavaliers.

En tant que cavalière propriétaire, nous connaissons tous de longs moments de solitude lorsque nous ne savons pas quoi travailler pendant notre séance, que nous n’arrivons plus à progresser avec notre cheval, que nous sommes bloqué à une étape sans comprendre pourquoi ni savoir comment régler le problème .. C’est ici que Balios intervient pour nous aider dans notre pratique de manière très simple et fluide.

A cheval, il peut être très dangereux d’utiliser son téléphone portable. Mais si vous montez seul, sans coach ni surveillance, il est préférable de toujours garder son téléphone avec soit, un ennui est vite arrivé.

L’avantage avec Balios réside dans le fait que vous n’avez pas besoin de sortir votre portable pour suivre l’avancement de votre séance. Pourquoi ? Les données récoltées  par le capteur (vu précédemment) vont automatiquement constituer un calendrier, un historique des entraînements sur l’application. En fin de séance, vous aurez donc accès à un récapitulatif du travail effectué qui vous serviront à optimiser le travail de votre cheval pour les prochaines séances. Cette possibilité d’analyse post-entrainement vous permettra de vous concentrer sur le travail et la forme de votre monture et non pas sur votre téléphone!

Ces données peuvent être partagées avec d’autres intervenants très importants pour suivre notre progression et la santé du cheval:

  • Avec son coach, pour faire un débriefing, déterminer les points positifs d’une séance et les points à améliorer.
  • Avec le vétérinaire, puisque le capteur permet de déterminer une éventuelle boiterie en fonction de comment l’animal se déplace (dissymétrie). Il est également très utile pour sécuriser les soins en enregistrant le prochain passage du vétérinaire, de l’ostéopathe ou du maréchal-ferrant.
  • Avec les autres cavaliers, pour que toutes les personnes qui travaillent le cheval aient un référentiel commun.

 

coach
Débriefing entre une cavalière et son coach sur les données recueillies par le dispositif.  Publié le 5 janvier 2016, par Direct Matin.fr 

 

Nos « applis » les bêtes

L’amour que portent les Hommes à leurs animaux de compagnies, ce n’est pas nouveau. Ce qui a changé, c’est le fait que les créateurs du numérique l’on parfaitement compris et cherchent de plus en plus à tirer profit de ce marché colossal en proposant des produits et services toujours plus innovants (et invraisemblables) les uns les autres.

Si aujourd’hui certaines applications (tel que le capteur Balios) ont été conçues dans l’objectif d’apporter un réel plus à son animal en nous permettant de mieux le comprendre et d’anticiper ses besoins physiques et physiologiques, d’autres sont des produits purement commerciaux où le plaisir, la satisfaction et la reconnaissance de l’Homme passent largement avant le bien être ou la santé de l’animal.

Il est clair que certains de ces nouveaux produits technologiques ne sont pas destinés à nos animaux comme les publicitaires voudraient nous le faire croire.. mais bien à l’Homme.  En achetant ces objets, en téléchargeant ces applications, nous sommes pleins de bonnes attentions pour nos amis les bêtes, mais en réalité, se sont nos propres besoins que nous satisfaisons, nos propres envies l’on assouvit, notre vie que l’on va faciliter.

Animaux-Connectes
Dessin humoristique caricaturant la relation Homme-Animal basée de plus en plus sur une connexion numérique. Publié le 26 août 2014 par leJDD.fr

Vous êtes-vous déjà posé la question quant à savoir si votre chien va apprécier visualiser sa promenade filmée par une GoPro accrochée à son collier ? Si organiser une rencontre entre d’autres propriétaires de chat de la même race que le vôtre va rendre sa journée meilleure et qu’il se sentira moins seul car il aura de nouveaux amis? Ou encore si votre matou  va être rassurer de porter une puce reliée à votre smartphone permettant qu’il ne s’éloigne pas trop de sa maison? Pour chacun des cas, ce sont nos besoins que l’on satisfait: nous allons nous satisfaire d’être un instant à la place de notre chien,  nous allons satisfaire notre besoin d’appartenance en élargissant notre cercle social et enfin nous nous sentirons en sécurité de savoir que notre chat n’est pas loin de nous.

Le numérique a permis de produire tout une multitude de gadgets destinés a réguler (Catfi), surveiller (Tractive), espionner (Eyenimal), et parfois même berner son fidèle compagnon (Petbot). Ils sont devenus, à leur insu, un prétexte de vente. C’est tendance, c’est dans l’air du temps, mais ces dispositifs peuvent littéralement briser la relation physique et émotionnelle que l’on a avec son animal..

S’auto-surveiller, c’est s’isoler ?

Nous avons vu précédemment que des dispositifs comme Balios permettait de suivre son propre entrainement sportif. Si la récupération des données offre la possibilité de les partager avec son entourage pour optimiser ses performances et celles de son cheval, elle permet également d’être beaucoup plus autonome dans sa pratique, peut-être même trop. L’équitation est un sport individuel, et le risque d’une « auto-surveillance » à outrance est probablement sous-estimé avec l’utilisation de ce genre d’application.

Mais le secteur qui semble le plus touché par cette pratique du « self monitoring » est celui de la santé. Beaucoup de personnes passent déjà du temps à s’observer, à s’inquiéter devant un bouton étrange ou une douleur inhabituelle. Si on imagine que les futurs systèmes sophistiqués offriront la possibilité de connaître en temps réel et en continu l’état de tout notre corps, on peut s’attendre à des réactions et des comportements hypocondriaques, menant à l’isolement total par pure peur. Mêmes si les logiciels sont bien conçus pour la plupart d’entre eux, ils risquent de rendre certains utilisateurs anxieux face à des alertes injustifiées : chaque organisme est différent et toute « anomalie » chez une personne  ne peut pas être considérée comme une pathologique en elle-même. Les informations en « libre-service » que nous délivrent des applications comme Testez votre vue, Cancer Colorectal, Cardio Test, PharmAuto et bien d’autres, peuvent créer de nouvelles sources d’inquiétudes, générant elles-mêmes d’autres vérifications qui peuvent devenir obsessionnelles.

Comme toujours, les avancées technologiques issues du numérique doivent être accompagnées d’une réflexion particulière et d’explications simples et rassurantes pour éviter les réactions et comportements négatifs que peuvent susciter de telles nouveautés

  • Horsecom, un autre objet connecté pour l’équitation

Quel cavalier n’a jamais rêvé de ne faire qu’un avec son cheval?

horseCom 1
Oreillette rCom, adaptable à la bombe du cavalier et bonnet hCom conçu pour le cheval. Publié le 28 janvier 2016 par Nicanor Haonvia sur on-mag.fr.

HorseCom, c’est le nom d’une start-up Française à l’origine du premier kit audio connecté pour chevaux et cavalier.

Comment ça fonctionne? Quels sont les bienfaits sur le cheval et sur notre relation avec lui? Découvrez sans plus tarder comment cette technologie nous aide à ne faire qu’un avec notre animal : http://www.horsecom.io/.

 

Publicités

Une réflexion sur “Capteur Balios by Equisense: une révolution pour l’équitation

  1. Votre billet ressemble beaucoup trop à un article promotionnel et comporte beaucoup trop de copier-collés venus d’autres billets.
    Ce n’est pas ce que j’ai demandé et expliqué en cours.
    Vous devez, à partir de la présentation de ce nouveau produit, proposer une réflexion personnelle, appuyée sur des lectures et des ressources que vous aurez cherchées sur le web, en dégageant une ou deux questions qui vous paraissent importantes pour penser la présence numérique.
    Ici, vous pourriez interroger la relation du corps et des data, la notion d’auto-surveillance, la place des animaux dans le numérique, etc.

    Remarque technique : remplacer les url que vous avez mises dans les légendes des images par un lien cliquable sur l’image. En légende, il faut dire ce que représente l’image et donner la source (auteur, photographe, nom du site d’origine….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s