Le Revenge Porn fleurit sur le web

homme ordinateur

 

Le Revenge Porn, c’est quoi ?

Si internet est un outil formidable, placé entre de mauvaises mains, il peut devenir une arme redoutable. Le Revenge Porn, ou vengeance pornographique, pratique consistant à poster sur internet des photos intimes de ses ex sans leur autorisation, en est l’exemple. Un individu n’ayant pas digéré une rupture et souhaitant se venger trouve sur le web tout les outils à sa disposition pour humilier sa victime. Il suffit d’un clic pour que des photos privées se retrouvent à la disposition de tous.

loi numérique

La loi numérique, votée en Janvier 2016, vise à encadrer les changements liés aux nouvelles technologies. Cette loi a été co-crée avec les internautes qui ont pu proposer leurs projets sur une plateforme numérique (https://www.republique-numerique.fr/). Cette loi donne, entres autre, un réel pouvoir à la CNIL (commission nationale de l’information et des libertés), un droit à l’oubli et mort numérique, ou encore un cadre aux conditions de locations sur le site d’Airbnb. Le Revenge Porn fait partie des points importants de cette loi : la vengeance numérique sera désormais passible de deux ans de prison et 60 000 euros d’amende. Cette loi couvrira de nombreux aspects du Revenge Porn, comme la question du consentement. En effet, les photos et vidéos diffusées dans le cadre de revanche pornographique ont été auparavant envoyées par la victime elle-même. La loi numérique prend en compte ces nuances, en punissant toute diffusion de photos sans l’accord exprès de la personne.

Condamnations

Ces cyber-vengeances détruisant la vie de nombreuses personnes, la loi s’en est mêlée. En France, la première condamnation à eu lieu en 2014 ; un homme a écopé de douze mois de prison avec sursis pour avoir diffusé sur facebook des photos intimes de son ex-compagne. Celle-ci, professeur de lycée, à découvert la diffusion de ces photos par le biais de ses élèves. Aux Etats-Unis, le Revenge Porn est à tel point répandu que de nombreux états ont du légiférer. En Utah, New Jersey, Alaska ou encore Idaho, cette pratique est considérée comme une agression sexuelle.

Un business lucratif

La pratique du Revenge Porn fait aujourd’hui des ravages dans le monde entier, et continue à se diffuser. En 2010, Hunter Moore créait le site « Isanyoneup » aux Etats-Unis, plateforme offrant à chacun de publier des photos vengeresses à caractère sexuel. Lors d’une interview, Moore a révélé que ce business était très lucratif. En effet, selon Slate, « certains sites spécialisés parviennent à récolter 30 000$ (20 000 euros) de recettes publicitaires par jour, et rassembler plus de 30 000 visiteurs quotidiennement ». Le FBI à fermé ce site en 2012, mais de nouvelles plateformes sont apparues depuis et ne cessent de se propager. Ce phénomène au départ Américain touche aujourd’hui le monde entier, la France incluse.

Fournisseur d’accès/hébergeur

Pour l’un comme pour l’autre, lutter contre le Revenge Porn devient peu à peu un défi. Google à lancé l’année dernière un formulaire que les victimes peuvent remplir pour que le contenu compromettant soit effacé. Ce droit à l’oubli se répand de plus en plus ; twitter et Reddit proposant le même genre de solutions pour lutter contre la vengeance pornographique.

 

 Hypersexualisation

L’omniprésence du sexe et son accessibilité via les nouveaux médias entraînent de profonds changements sociaux. Les nouvelles générations ont un rapport au sexe bien différent que celui des générations précédentes. Une surenchère de la sexualité envahit le quotidien, et son omniprésence dans l’espace public à des conséquences importantes sur les comportements sociaux. Cette hypersexualisation remet en cause l’égalité homme-femme, en conditionnant l’image de la femme. Ces stéréotypes omniprésent peuvent conduire à des dérives comme la pornographie juvénile, le manque d’estime de soi pour les jeunes filles, harcèlement, violences sexuelles ou encore le Revenge Porn. Dans le cas de la revanche pornographique, 90% des victimes sont d’ailleurs des femmes/filles.

 

Sources

http://www.madmoizelle.com/revenge-porn-501495

http://www.franceculture.fr/emissions/ce-qui-nous-arrive-sur-la-toile/une-theorie-sur-le-revenge-porn-la-vengeance

http://www.egaliteetreconciliation.fr/La-vengeance-pornographique-punie-par-la-loi-37243.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Revenge_porn

http://rmc.bfmtv.com/emission/google-en-lutte-contre-le-revenge-porn-le-fil-d-ariane-du-2206-896496.html

 

Publicités

2 réflexions sur “Le Revenge Porn fleurit sur le web

  1. Votre article est trop court.
    Il faut préciser ce que la loi numérique introduit, donner des exemples de jugement, développer la question du consentement (à la fixation, à l’envoi, à la diffusion de l’image ?), interroger la sexualisation de la présence sur Internet, examiner le rôle des plateformes, etc.
    Liens intéressants :
    RSLN, Revenge porn, harcèlement : comment rendre le web plus sûr ?
    iProtego Une victime de revenge porn déboutée par la justice
    LCI, Vengeance pornographique sur le net LCI

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s