L’exploitation des données personnelles : « big data » et dérives du data mining

Les données personnelles, leur exploitation et leur commercialisation, sont devenues au fil des années un marché considérable, qui a profondément modifier les entreprises, de la conception de leur stratégie commerciale à la manière de diriger et de décider. Cette évolution dans la stratégie marketing s’est accompagnée d’innovations technologiques.

Print

Big data : notre identité mise en vente

Le marché des données personnelles a une valeur estimée à 300 millions de dollars. La big data désigne le traitement d’un volume massif de données. L’exploitation des données personnelles des consommateurs a profondément modifier la stratégie marketing des entreprises ainsi que leur mode décisionnaire. La Big Data a imposé une véritable mutation au sein des entreprises, à la fois technologique et commerciale.

La big data regroupe ainsi un volume massif d’informations concernant des milliers de consommateurs qui présentent un intérêt pour leur émetteur, les entreprises. Il peut s’agir de votre nom, votre adresse postale, votre email, mais aussi votre taille, votre poids, votre pointure ou encore votre situation. Toutes ces informations ont de la valeur pour les entreprises qui vont s’en servir pour vous adresser un message d’avantage ciblé, pour adapter leur stratégie marketing. Ces informations ont un prix sur le marché, nos données ont de valeur (estimé à 600€ par individu) et sont ainsi commercialisées, échangées, diffusées.

data_mining

L’exploitation et la commercialisation des données regroupe trois types d’acteurs : ceux qui collectent les données, ceux qui les vendent, et ceux qui les achètent et les exploitent. Une entreprise peut regrouper ces trois rôles. Elle peut collecter des données à partir d’informations fournies par ses consommateurs, les vendre à des sociétés qui s’occupent de constituer des fichiers (mediapost par exemple) et les revendre ensuite, et peut acheter des données qu’elle ne possède pas. L’objectif des entreprises est de pouvoir communiquer avec sa cible, mais aussi de mieux la connaître pour pouvoir lui proposer ceux qui lui conviendra le mieux, offrant ainsi plus de chance pour qu’elle l’achète.

Data mining, à la limite de la légalité

Ces pratiques sont autorisées et encadrées par la loi. Cependant, le data mining (exploitation des données) donne lieu à de nombreuses dérives et certaines entreprises agissent dans l’illégalité. En effet, ces entreprises fichent les consommateurs à leur insu, alors que la loi française stipule que les entreprises ont l’obligation légale de demander le consentement des internautes à l’exploitation de leurs données. Généralement, il s’agit d’une case à cocher qui autorise les partenaires de la marque à vous envoyer des offres commerciales. Il s’agit là de l’un des problèmes majeurs de la big data.

Nous émettons sans cesse des données personnelles, nous sommes entourée de données, nous laissons des traces à chaque fois que nous naviguons sur internet, que nous postons quelque chose sur un réseau social, que nous utilisons notre carte de fidélité ou que nous répondons à une enquête. Ce qui importe est d’en avoir conscience, de pouvoir contrôler la diffusion de nos données. Cela nous amène à nous interroger sur le futur, la manière dont les choses vont évaluer, et dans quel sens. Les choses vont elles s’améliorer, les entreprises vont elles se responsabiliser ? Peut-on faire confiance aux entreprises ?

big-data-analytics3_jpg3

La Poste est, par exemple, l’un des plus gros revendeurs de données : leur part dans le marché de la commercialisation de données représente 40 millions d’euros. La Poste est l’une des entreprises en qui les français ont le plus confiance (92%) mais s’avère également être un acteur majeur du commerce de données et ciblage marketing. L’entreprise aurai pour projet de charger les facteurs eux-mêmes de collecter des données.

Nous faisons face aujourd’hui aux dérives et aux limites du big data. Il appartient aux acteurs de ce marché de se responsabiliser et de réguler l’exploitation des données, ainsi que de réfléchir à l’avenir, aux conséquences, et d’anticiper la prochaine évolution.

 

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “L’exploitation des données personnelles : « big data » et dérives du data mining

  1. Découvrez Les Nouveaux Loups du Web, le film sur l’utilisation de nos données privées sur Internet.
    Que se passe-t-il lorsque nous ne lisons pas les conditions générales d’utilisation sur internet avant de cliquer sur « j’accepte »?
    Comment sont utilisées nos données ?
    Un film indispensable pour que le public prenne conscience de ce qui est réellement fait de nos données personnelles !
    La face cachée d’Internet sur Jupiter-Films.com

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s