Internet au service de l’engagement social et solidaire

Il est connu qu’internet est dynamique, se diversifie et surfe constamment sur les nouvelles tendances. Cette thèse se confirme une fois de plus. Ces dernières années, l’économie sociale et solidaire émerge progressivement, dans l’idée de changer la manière de penser l’argent et les échanges. Très rapidement, le net s’empare de ce phénomène et aujourd’hui il répertorie de nombreux outils s’illustrant dans cette logique.

C’est le cas de Lilo, moteur de recherche engagé 

Cette alternative au géant Google est encore peu connue. Et c’est bien dommage. En effet, Lilo permet de récolter de l’argent pour des associations portant des projets sociaux et solidaires.

Comment ça marche ? Le principe est simple et efficace. A chaque recherche, l’utilisateur récolte une petite goutte d’eau. Il les stocke progressivement et lorsqu’il le veut il peut ensuite les utiliser. Il choisit alors un ou plusieurs projets qui lui tiennent à coeur et leur donne les gouttes collectées. Ceux-ci sont décrits en quelques lignes. De l’éducation aux droits de l’homme à la chirurgie cardiaque en passant par l’agroécologie, les projets sont nombreux et variés.  Tous les trimestres, en fonction du nombre de gouttes reçues par chaque association, Lilo transfère des fonds aux associations. Aujourd’hui c’est plus de 50 000 euros qui ont été reversés grâce au moteur de recherche !

Pourquoi des gouttes d’eau ? Pour la petite histoire, cette image part de la légende amérindienne du colibri, également reprise par Pierre Rabhi, philosophe, pionnier de l’agriculture écologique en France, fondateur du mouvement colibris. L’idée est la suivante : lors d’un grand incendie de forêt, tous les animaux terrifiés restent impuissants. Le colibri s’active tout seul, allant chercher de l’eau goutte par goutte dans son bec afin d’éteindre le feu. Les animaux se moquent de lui, ce ne sont pas ces petites gouttes qui vont éteindre le feu ! L’oiseau leur répond alors qu’il fait simplement sa part… L’idée des gouttes de Lilo reprend donc ce principe d’apporter sa petite contribution, qui prend en réalité une importance considérable si tout le monde en fait autant.

Quel financement ? L’argent qui permet de soutenir les associations provient des liens commerciaux qui s’affichent en haut de chaque page de recherche. Présents sur tous les moteurs de recherches, ceux-ci ont une utilité certaine dans ce cas précis. La répartition des gains est très claire et transparente. La moitié de cet argent reçu soutient les projets, 20% est attribué à la communication afin de faire connaitre Lilo, 25% contribue au fonctionnement du moteur de recherche, et enfin 5% participe à la taxe carbone. En plus d’être solidaire et social, Lilo est aussi écologique !

Et ce n’est pas tout ! Le moteur de recherche s’engage aussi pour un respect de la vie privée et des données personnelles, dont l’utilisation sur internet est pourtant omniprésente. Lors des recherches, les données ne sont pas enregistrées, le tracking publicitaire est désactivé et aucun cookie de pistage n’est déposé.

C’est bien beau tout ça… Mais Google c’est efficace quand même ! Et bien il se trouve que Lilo utilise le même algorithme de recherche que d’autres grands moteurs, Google, Yahoo, Bing… Les résultats seront donc similaires, et on ne passe pas à côté des sites intéressants ! Enfin, Lilo est en constante recherche d’amélioration et de changements. Récemment il a lancé son application mobile, permettant d’élargir son champ d’action.

Ainsi à travers ce moteur de recherche, Lilo permet un engagement social et solidaire sans le moindre effort. Les recherches sur internet sont partie intégrante de notre quotidien, et ce geste simple se transforme en don sans même devoir bouleverser ses habitudes, prendre du temps ou investir de l’énergie. 

 

Mais parfois, on a aussi envie de s’engager physiquement, de faire quelque chose de concret afin de se rendre utile. Une fois de plus, internet permet de trouver la mission qui convient à chacun.

 

Fullmobs, « la mobilisation nouvelle génération »

C’est ainsi que se décrit elle-même cette plateforme citoyenne. Celle-ci regroupe de nombreuses associations qui ont des besoins particuliers pour des actions ponctuelles, et des citoyens qui souhaiteraient participer à ce type de projets. L’idée est de soutenir des associations dans des moments particulièrement importants où ils ont besoin de monde pour les aider à réaliser une mission. Aider à retaper ou construire un local, faire de la communication sur une journée, collecter des chaussettes à recycler, il y en a pour tous les gouts.

Cette idée s’inspire du concept de crowdtiming, insistant sur l’aspect ponctuel de l’engagement. Le but est de faire participer beaucoup de personnes, mais sur peu de temps. Le principe est que la mobilisation concerne une action précise sur une ou plusieurs journées, mais n’engage à rien par la suite. Cela permet de faire participer un tout nouveau public, de personnes qui souhaitent se rendre utile et soutenir des associations ou des projets, mais n’a ni le temps ni l’énergie pour s’y investir sur du long terme. Cette liberté permet un grand succès et fédère à la fois des étudiants et des actifs, des engagés habitués ou des personnes pour qui la mobilisation est toute nouvelle. Ainsi, outre l’aspect utile des actions menées, le brassage socio culturel et les rencontres que la plateforme permet est extrêmement intéressant.

Le fonctionnement est assez simple. Une association qui a un besoin spécifique crée une forme de campagne en ligne, précisant les modalités de la mission, la date et le nombre de participants attendus. C’est ensuite à chacun de s’inscrire directement pour les actions qui l’intéresse. Une charte assez précise décrit le type de projet qui peut être proposé. Il est important qu’il soit donc ponctuel, mais aussi qu’il ne demande pas de compétence particulière afin que tous puissent participer. Le participant doit réellement être acteur d’une action, à but solidaire et indépendant de bords politiques ou commerciaux.

Le site lancé depuis un peu plus d’un an a déjà permis la réalisation d’une quarantaine de campagnes, et regroupe environ 2 000 participants sur toute la France !

Avec cette initiative, Fullmobs rend la solidarité accessible à tous. Sans compétence, avec très peu de temps et sans engagement, la plateforme permet de fédérer un grand nombre de participants motivés pour des missions dans la joie et la bonne humeur. 

A travers ces nouvelles formes d’engagement, Lilo et Fullmobs montrent un aspect important de la société contemporaine : les citoyens veulent se rendre utile et prennent plaisir à le faire. Et dans un monde où personne n’a le temps, où donner de soi sur du long terme est compliqué, internet permet de proposer des solutions ! Mobilisations concrètes et ponctuelles, ou au quotidien sans changer ses habitudes, de nouveaux outils apparaissent tous les jours.

L’ère de l’engagement 2.0 ne fait que commencer ! 

Lilo-Moteur-de-recherche b24282416e1bb84e31fbd8528f9b863619b8bc8c

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s