#Sanders4Prez : Le socialiste et les réseaux sociaux

Inconnu des média il y a encore quelque mois, disposant de peu de moyens pour financer sa campagne électorale, Bernie Sanders aurait pu passer inaperçu pendant les primaires américaines. C’était sans compter sur la bonne volonté de ses militants et le pouvoir des réseaux sociaux. Véritable phénomène sur Tumblr, le candidat socialiste trouve son soutien parmi les jeunes de la génération du « millénaire », progressistes et connectés.

Le caucus du Wyoming remporté par Bernie Sanders ce samedi 9 avril vient s’ajouter à une longue série de victoires pour le sénateur démocrate et « socialiste » revendiqué. Cette percée électorale de plus en plus menaçante pour Hillary Clinton, la favorite désignée, n’en finit pas de déconcerter la presse nationale et internationale. Pourtant, les germes de ce succès pouvaient déjà s’observer l’été dernier ; il suffisait d’avoir un blog Tumblr et de suivre les bonnes personnes pour s’en rendre compte. Politicien le plus « reblogué »1 sur cette plateforme en 2015, juste après Barack Obama, il suscite l’engouement de la génération Y. Le scepticisme des média traditionnels face à un emballement de la jeunesse pour un outsider anti-système les a empêché de mesurer l’ampleur du mouvement.

Il faut bien leur accorder, un septuagénaire qui incarnerait le changement et l’espoir en l’avenir est pour le moins paradoxal, voire totalement improbable. Et pourtant. Les positions de Sanders sur la dette étudiante, la légalisation du cannabis thérapeutique, les droits civiques, le changement climatique et les inégalités de revenu trouvent un écho plus que favorable auprès des moins de 35 ans. Un article résumant ses convictions par des photos-citations, intitulé « La preuve incontestable que Bernie Sanders est le candidat dont les jeunes ont besoin », a été partagé plus de 158,000 fois à partir du blog de Mic, une agence de presse spécialisée dans les informations destinées aux « Millenials »2.

mxowh9im1relv9etzrtjolkoaoyct7roriw2qycugnhprn1awxjifhucrqqfhsza 2yf8441lyo4hrmsud6r18fkfyxgbfizkc70anhfjl8wfqd1czbm7qt03nyx5sksi

Un candidat authentique 

Au delà de ses idées, son caractère et ses qualités humaines sont mis en avant. Parmi les billets les plus partagés, une série de GIFs3 le montre portant secours à une journaliste en train de se faire écraser par la foule après un débat. Le post cumule 355,585 notes, « likes » et partages confondus. Dans la même veine, un vine4 de lui se précipitant pour aider un homme qui vient de s’évanouir à sa conférence de presse a tourné plus de 13 millions de fois. Respectueux et attentionné, c’est l’antithèse parfaite de son adversaire Donald Trump, qui a pour habitude de se moquer ou de rabaisser ses interlocuteurs. Les deux candidats sont d’ailleurs souvent désignés comme « les deux faces de la même médaille ».

Homme de conviction, Sanders compense son manque de charisme par son authenticité, une qualité qu’aucune agence de relations publiques ne peut fabriquer et qu’aucun lobby ne peut acheter. Et c’est ce qui fait de lui le candidat de loin le plus apprécié sur Tumblr selon Liba Rubenstein, la directrice de l’impact social et de la politique publique du site. Un billet illustre avec humour ce sentiment partagé par les blogueurs d’avoir affaire à un politique honnête, intègre et cohérent : « Je veux que Bernie Sanders devienne président parce que quand on le débriefera sur les aliens je pense qu’il va tout nous raconter après et c’est ce dont on a vraiment besoin ».

Capture d’écran 2016-04-09 à 16.59.11

C’est surtout l’omniprésence du hashtag4 #FeelTheBern qui est révélatrice de son immense popularité sur les réseaux sociaux. Dérivée des expressions « feel the burn » (« ça fait mal », « ça pique ») et « to feel someone » (être d’accord, compatir ou comprendre quelqu’un), ce jeu de mot sur le surnom du candidat est devenu un slogan informel. Dès que Bernie fait une remarque pertinente, remporte un débat ou gagne un Etat, le hashtag fleurit sur la toile.

Mais la question que tout le monde se pose reste en suspend : comment expliquer cette vague d’engagement inédite de la part des jeunes pour un candidat si atypique, en particulier sur Tumblr ?

Intitulés « La révolution de Bernie », « Sanders président », « Pourquoi nous votons Bernie », « La jeunesse pour Bernie », de nombreux blogs spécialisés relayent sa campagne de manière informelle et gratuitement. Liba Rubenstein rappelle aussi au magasine Vanity Fair l’importance des leaders d’opinions ou influenceurs. Un billet du blog personnel « The liberal Tony », intitulé « Ainsi commença le règne des jeunes du millénaire » et cumulant plus de 83 000 notes, illustre bien l’influence étendue des blogueurs ainsi que la prise de conscience par toute une génération de son poids politique. Les jeunes étant généralement ceux qui se rendent le moins aux urnes, le militantisme pro-Bernie consiste en grande partie à les inciter à aller voter et à leur donner toutes les informations pratiques nécessaires pour le faire dans chaque Etat. C’est ce qui amène Serge Lazzaro, journaliste pour The Observer, à comparer Tumblr à « un meeting de campagne géant » pour Bernie Sanders.

Entre engagement et empathie 

En fait, Tumblr est un endroit « où les gens sont prompt à venir en aide à quelqu’un qui le demande, ou donner de l’information quand quelqu’un pose une question » comme l’explique Liba Rubenstein. Depuis sa création en 2007, ce réseau s’est sensiblement orienté vers les débats sur les questions d’inégalités sociales. Surnommé les « Social Justice Warriors » avec plus ou moins de bienveillance, de nombreux blogueurs militants et politisés s’appliquent à dénoncer le racisme, le sexisme, l’homophobie, l’islamophobie, en s’appuyant sur un système de recommandation par « reblog » qui rend leurs posts viraux en un temps record.

Il faut également rappeler qu’un blog est essentiellement une forme de journal intime en ligne, qui permet au blogueur de communiquer de manière personnelle sur des sujets qui lui tiennent à cœur. En s’interrogeant sur le pourquoi de l’engouement des jeunes pour Bernie Sanders, Lindsay Zelson, jeune blogueuse de 19 ans, explique que c’est l’empathie avec les expériences des autres blogueurs qui l’a politisé : « Un blogueur peut être gay et écrire sur son expérience de l’homophobie. (…) Même si je ne l’ai jamais rencontré en personne, son problème devient mon problème, aussi. (…) Ou mon blog préféré peut écrire un billet sur une journée difficile à cause de son origine modeste. Une fille peut avoir des soucis de contraception parce qu’elle vit dans un état républicain.» En faisant l’expérience de Tumblr à un tournant dans la formation de ses opinions politiques et sociales, elle déclare être tombée pour la première fois avec Bernie Sanders « sur un candidat qui partage la plupart de ces opinions, avec en bonus une sincérité [qu’elle n’aurait] pas attendu d’un politicien. ».

L’enjeu pour ces «fans»11539618_1610873462504577_3200873949597463708_n de Bernie Sanders est de concurrencer les média traditionnels et d’inverser la tendance de la prophétie auto-réalisatrice qu’ils favorisent, selon laquelle Bernie ne deviendra pas président. Les prochains grand rendez-vous de la campagne, New York le 19 avril et un nouveau « super mardi » le 26 avril, permettront d’y voir plus clair. En attendant, l’affaire des Panama Papers que Bernie Sanders aurait « prédite » selon une vidéo devenue virale profite au candidat.

So, do you #FeelTheBern ?


1. Rebloguer : partager un post d’une autre personne sur son propre blog et donc sur le « tableau de bord » de ses abonnés, lui assurant une visibilité importante.
2. Millenials : Traductible en « jeunes du millénaire », cette expression désigne les personnes nées autour des années 2000 et se distingue des autres termes généralement utilisés par les média (Génération X Y Z, Génération net, etc) en ce qu’elle est largement réappropriée par ceux qu’elle concerne.
3. GIF : Format d’image animée, très populaire sur les réseaux sociaux pour exprimer une réaction ou résumer en images une vidéo.
4. Vine : Un courte vidéo de 6 secondes qui tourne en boucle, hébergée sur une plateforme du même nom.
5. Hashtag : Mot ou phrase clé préfixé par le sigle # (dièse), c’est un marqueur de métadonnées employé pour centraliser les messages autour d’un thème précis. Il permet de commenter ou suivre une conversation facilement sur Twitter, Facebook ou autre.
6. « Les guerriers de la justice sociale » : une expression péjorative désignant des personnes qui expriment des opinions socialement progressives, avec une certaine véhémence.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s